jeudi 28 juin 2012

Lonesome No More: Lonesome George, The Last Galapagos Giant Tortoise Of His Kind, Has Passed Away

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
rip-lonesome-george.jpg Seen here with Fausto Llerena, his caretaker of 40 years, Lonesome George, the last remaining Chelonoidis nigra abingdoni (Pinta Island Giant Tortoise, a subspecies of the Galapagos Tortoise), passed away on Sunday, June 24th. He was around 100.
Scientists had expected him to live another few decades at least. Various mates had been provided for Lonesome George after he was found in 1972 in what proved unsuccessful attempts to keep his subspecies alive. Attempts were initially made to mate Lonesome George with two female tortoises from Wolf Volcano. But the eggs they produced were infertile. Two females from Spanish island's tortoise population, the species most closely related to Pinta tortoises, were placed with him last year.
Sadly, when you're over 100, there are some things even boner pills can't fix. SPOILER: it's your dong. But in all seriousness, I'd like to take this time to give a special thanks to Fausto Llerena, who watched over Lonesome George for the last 40 years, and, at least in my mind, helped alleviate some of that loneliness. You dedicate 40 years of your life to anything, and it's gotta feel like your world is crumbling when it's gone. I'm thinking of you, Fausto. Rest in peace, George. Thanks to Alex, who has his fingers crossed there are plenty of smexy lady tortoises waiting for ol' George when he FINALLY makes it up the stairs to the pearly gates. Finally, get it? Because tortoises are so slow.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

The Future Of Entertainment: Quadrocopter Light Show

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
synchronized-quadrocopter-lightshow.jpg Ever wonder what the robots will watch after they've conquered humanity and just want to relax at the theater on a Friday night? "Human gladiator fights." Jesus, you're probably right. But this is a synchronized quadrocopter light show recently put on by KMel Robotics (of 'quadrocopters play the James Bond theme' fame) at the Cannes Lions International Festival of Creativity. The quadrocopters are all decked out with LEDs as well as bottom-mounted mirrors so they can blink AND reflect the spotlights shone from below. Not gonna lie, I was really hoping for a mid-air collision. Also, a disclaimer that the video was all CG and robots can't actually do this. We're f***ing dead. Hit the jump for the robotic entertainment shitshow.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Prom? Where We're Going We Don't Need Prom: The 6-Gullwing Doored DeLorean Limo

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
delorean-limo.jpg This is a DeLorean limo with six, count them -- six, gullwing doors. Unfortunately, it looks like all the seats are buckets so that's gonna make it harder to get to second base with your prom date. Unless -- UNLESS -- she sits on your lap. Just make sure to share the seatbelt. Safety first, if you know what I mean. I mean WRAP THAT PEENOR UP, SON. Trust me, the last thing you wanna have to do is call the limo driver a month later asking if he can time-machine you back to prom night because you forgot to put a dong-bag on. This has been a PSA sponsored by GW Against Teenage Pregnancy. Thanks to Nicholas, who took a helicopter to prom. Just kidding, he took a girl with a limp.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Pale Horse Illustration Portfolio

2001: A Space Odyssey by *FL00U on deviantART

Stealth Speeder

2D Art: Huntersmoon - 2D Digital, Fantasy, Photoshop, Videogames

Digital Art by Mou-S » Design You Trust – Design Blog and Community

Symphony exposition

Designspiration — AisleOne - Graphic Design, Typography and Grid Systems

AisleOne - Graphic Design, Typography and Grid System

Tattoo Photography by Jake Raynor | Cuded

The Shield 3 cover

Sci-Fi: Ready to Cast Off - 3D, Concept art, Illustrations, Photoshop, Sci-fi

lundi 25 juin 2012

Cuisiner, puis manger | Formation et culture numérique - Thot Cursus

Copier, coller, respirer ! » OWNI, News, Augmented

Créer

Ce qui s'est passé la nuit dernière, dans un cinéma de Melbourne

Framablog

Inauguré en 1936, L’Astor Theatre est un cinéma bien connu des habitants de Melbourne. En janvier dernier on y a programmé un film qui a bien failli ne pas être projeté.

Pourquoi ? Parce que le cinéma actuel est en train de faire sa « révolution numérique » et que comme on peut dès lors facilement copier un film, les distributeurs ont mis plus un système complexe de protection (l’équivalent des DRM pour la musique) qui peut s’enrayer et laisser les propriétaires des salles démunis et impuissants face au problème.

C’est le témoignage d’une des personnes qui gèrent le cinéma Astor que nous vous proposons ci-dessous[1].

Thomas Hawk - CC by-nc

Ce qui s’est passé la nuit dernière

What Happened Last Night

Tara Judah - 26 janvier 2012 - The Astor Theatre Blog
(Traduction Framalang : Antistress, Lamessen, Penguin, HgO, Étienne, ZeHiro, kabaka, Penguin, Lamessen)

Nous avons tous des nuits que nous préférerions oublier. Mais parfois, il est préférable d’en parler le lendemain matin. Et étant donné que nous avons une relation étroite (nous le cinéma, vous le public), c’est probablement mieux de vous dire ce qui s’est passé et, plus important, pourquoi ça c’est passé ainsi.

La nuit dernière nous avons eu un retard imprévu, non désiré et désagréable lors de notre projection de Take Shelter – la première partie de notre mercredi de l’horreur.

J’utilise les mots imprévu, non désiré et désagréable parce que nous aimerions que vous sachiez que c’était aussi désagréable pour vous que pour nous – et aussi que c’était quelque chose de totalement hors de notre contrôle. En tant que cinéma il y a de nombreux aspects de votre expérience que nous maîtrisons et qui sont sous notre responsabilité ; l’atmosphère des lieux lorsque vous vous rendez à l’Astor est quelque chose sur lequel nous travaillons dur et pour lequel nous déployons tout notre talent, même si là aussi de nombreux facteurs extérieurs entrent en jeu. Mais parfois ces facteurs extérieurs que nous essayons d’accommoder sont tels que la situation nous échappe et, par conséquent, tout ce que nous pouvons faire est d’essayer de corriger le problème du mieux que nous le pouvons et le plus rapidement possible.

Le paysage de l’industrie cinématographique change rapidement. La plupart d’entre vous le sait déjà parce que nous partageons avec vous ces changements sur ce blog. L’année dernière, nous avons ainsi installé un nouveau projecteur numérique ultramoderne, un Barco 32B 4K. Les raisons qui nous y ont conduit étaient multiples et variées. Qu’elles aient été endommagées voire détruites avec le temps, ou rendues, volontairement ou non, indisponibles par leur distributeurs, un nombre croissant de bobines 35 mm disparaît réduisant ainsi le choix de notre programmation (et je ne vous parle même pas des différents problèmes de droits de diffusion des films).

L’arrivée de la projection numérique et l’accroissement de la disponibilité de versions numériques des films cultes et classiques nous ont effectivement offerts quelques belles opportunités de vous présenter des films autrement confinés au petit écran (dont Taxi Driver, Docteur Folamour, South Pacific, Oklahoma ! et Labyrinthe, pour n’en citer que quelques uns). Les grands studios des industries culturelles sont donc en train de se diriger vers ce qui a été salué comme étant une « révolution numérique ». Le terme lui-même est effrayant. Tandis que la projection numérique possède de nombreux avantages, elle recèle également des pièges. Ce que nous observons en ce moment est le retrait des bobines de film de 35 mm en faveur de la projection numérique, le plus souvent au format DCP (Digital Cinema Package).

Or contrairement aux pellicules de 35mm qui sont des objets physiques, livrés en bobines et qui sont projetées grâce à un projecteur mécanique, les DCP sont des fichiers informatiques chargés à l’intérieur d’un projecteur numérique qui, par bien des aspects, se résume à un ordinateur très sophistiqué. Puisque le fichier est chargé dans le projecteur, le cinéma peut en conserver une copie ad vitam aeternam, s’il y a assez d’espace sur son serveur. C’est pourquoi, après avoir eux même engendré cette situation, les studios et les distributeurs verrouillent les fichiers pour qu’ils ne puissent être projetés qu’aux horaires planifiés, réservés et payés par le cinéma. Ceci signifie que chaque DCP arrivé chiffré que vous ne pouvez ouvrir qu’avec une sorte de clé appelée KDM (Key Delivery Message), Le KDM déverrouille le contenu du fichier et permet au cinéma de projeter le film. Il dépend évidemment du film, du projecteur du cinéma mais aussi de l’horaire, et n’est souvent valide qu’environ 10 min avant et expire moins de 5 min après l’heure de projection programmée. Mis à part le fait évident que le programme horaire des projections doit être précisément suivi, cela signifie aussi que le projectionniste ne peut ni tester si le KDM fonctionne, ni vérifier la qualité du film avant le début de la projection. Ce n’est à priori pas un probléme. Mais lorsqu’il y en a un…

Lorsqu’il y a un problème, nous obtenons ce qui s’est produit la nuit dernière.

Le KDM que nous avions reçu pour Take Shelter ne fonctionnait pas. Nous avons découvert cela dix minutes environ avant la projection. Comme nous sommes un cinéma, et que nous avons des projections le soir, nous ne pouvions pas simplement appeler le distributeur pour en obtenir un nouveau, car ils travaillent aux horaires de bureau. Notre première étape fut donc d’appeler le support téléphonique ouvert 24h sur 24 aux Etats-Unis. Après avoir passé tout le processus d’authentification de notre cinéma et de la projection prévue, on nous a dit que nous devions appeler Londres pour obtenir un autre KDM pour cette séance précise. Après avoir appelé Londres et avoir authentifié de nouveau notre cinéma et notre projection, on nous a dit qu’ils pouvaient nous fournir un autre KDM, mais pas avant que le distributeur ne l’autorise aussi. Cela voulait dire un autre délai de 5-10 minutes pendant que nous attendions que le distributeur confirme que nous avions en effet bien le droit de projeter le film à cet horaire. Une fois la confirmation reçue, nous avons attendu que le KDM soit émis. Le KDM arrive sous la forme d’un fichier zip attaché dans un mail, qui doit donc être ensuite dézippé, sauvegardé sur une carte mémoire et copié sur le serveur. Cela prend à nouveau 5-10 minutes. Une fois chargé, le projecteur doit reconnaître le KDM et débloquer la séance programmée. Heureusement, cela a fonctionné. Néanmoins, jusqu’à ce moment-là, nous ne savions absolument pas, tout comme notre public, si le nouveau KDM allait fonctionner ou non, et donc si la projection pourrait ou non avoir lieu.

Il ne s’agit que d’un incident dans un cinéma. Il y a des milliers et des milliers de projections dans des cinémas comme le nôtre à travers le monde, qui rencontrent les mêmes problèmes. Si nous avions projeté le film en 35 mm, il aurait commencé à l’horaire prévu. Le projectionniste aurait préparé la bobine, l’aurait mise dans le projecteur et alignée correctement avant même que vous vous ne soyiez assis, zut, avant même que nous n’ayions ouvert les portes pour la soirée. Mais c’est une situation que l’industrie du cinéma a créée et qu’elle va continuer de vendre comme étant supérieure au film 35mm.

Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’avantages au cinéma numérique, mais je dis qu’il y a aussi des problèmes. Et pire encore, des problèmes qui sont hors de notre contrôle et qui nous font paraître incompétents.

Nous employons des projectionnistes parfaitement formés au cinéma Astor, vous savez, le genre qui ont plus de 20 ans d’expérience chacun, qui avaient une licence de projectionniste (à l’époque où ce genre de chose existait), et si une bobine de film venait à casser, ou que le projecteur avait besoin de maintenance, ou si une lampe devait être changée, ils étaient qualifiés et capables de résoudre le problème sur le champ.

Avec le numérique cependant, il n’existe pas de compétence dans la résolution des problèmes : cela nécessite avant tout des appels téléphoniques, des e-mails et des délais. Le fait que moi, qui n’ai reçu que la formation la plus élémentaire et la plus théorique en projection, je sois capable d’être une partie de la solution à un problème, démontre clairement comment l’industrie s’est éloigné de l’essence même du média cinéma.

Nous ne disons pas que le numérique c’est le mal, mais nous voulons que vous sachiez ce qui est en jeu. L’industrie du cinéma est déterminée à retirer les pellicules de la circulation, ils déclarent ouvertement qu’il n’y aura plus de pellicules dans le circuit de distribution cinématographiques dans quelques années. Il existe déjà des cas aux Etats-Unis où certains studios ont refusé d’envoyer des bobines de films 35 mm aux cinémas. La pression mise sur les cinémas indépendants pour, dixit, se convertir au numérique est un sujet qui mérite toutefois un autre billet, mais une autre fois.

Ce que j’aimerais vous apporter ici, c’est notre ressenti de la nuit dernière : l’industrie cinématographique est en train de changer et ce changement nous fait aujourd’hui perdre le contrôle. Nous sommes en relation avec vous, notre public, mais j’ai l’impression que quelqu’un essaie de nous séparer. Nous voulons continuer à vous donner l’expérience que vous attendez et que vous méritez quand vous venez dans notre cinéma, et nous voulons que vous sachiez que, même si on ne peut pas vous promettre que cela ne se reproduira pas, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour continuer à nous battre pour cette relation, et le premier pas pour réparer les dégâts causés par la nuit dernière est d’être honnête sur ce qui s’est passé, et pourquoi cela s’est passé ainsi.

Ecrit par Tara Judah pour le cinéma Astor.

Notes

[1] Crédit photo : Thomas Hawk (Creative Commons By-Nc)

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme Open Source Blog

Vegetable Quinoa | Gluten Free Recipes

Soupe de canicule #ViteFaitBienFait

Amateur Astronomers Help Scientists Map Over 42 Million Stars | Wired Science | Wired.com

Prometheus Infographic Explains Everything. Well, Most Everything.

Karl Urban is Dredd, and This is His Official Trailer

Learning By Looking Down: Probiotic Yogurt Drink Turns Your Dookie Different Colors To Tell You What's Wrong

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
learning-by-looking-back.jpg I'm really hoping those are painted candybars because otherwise there are TURDS ON THE HOME PAGE. I guess there's a first time for everything. E. Chromi is a yogurt-like probiotic drink derived from E. Coli bacteria that could soon turn your doodoo different colors based on what the hell is wrong with you. Me? EVERYTHING is wrong with me.
While researchers have so far only suggested that the drink could be used to track the progress of E. coli, they believe that one day it can diagnose conditions like colorectal cancer, worms, stomach ulcer and salmonella just by people looking into the toilet to check the color of their remains.
Admittedly, that's not a bad idea. I'm just always too afraid to look back in the toilet after I'm finished because I'm constantly afraid I have worms. No lie, sometimes my butt itches right around the exit and I convince myself it's a worm peeking its head out. No word what it means if you look in the bowl and it's all liquid, but my guess is a serious case of TB. "Tuberculosis? " Taco Bells. Hit the jump for an instructional video of the "Dammit doc, I'm shitting rainbows, man. Give it to me straight -- am I a unicorn and you're just not telling me?!"

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Boldly Going NOWHERE: USS Enterprise Wind Mobiles

Call Lance Armstrong: A Pedal-Powered Helicopter

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
pedalcopter.jpg Hey, guy in the front -- I like your shoes. This is a video of an entirely too large pedal-powered helicopter taking off at the University of Maryland (go turtles!). The pedalcopter recently set a record for the longest human-powered helicopter flight with a whopping 50-seconds in the air at an altitude of two-feet. No word what happens if your legs cramp, but my guess is fall and not get hurt. Now, as cool as a human-powered helicopter is, personally I'd be cool with a smaller, battery-powered one. Still -- an impressive feat. What do you think, Leonardo DaVinci? "Boner boner boner." Ha, the Wright brothers said the same thing. Hit the jump for two videos.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Scientists Plan To 'Hack' Stephen Hawking's Brain To See What's Happening In There (Live And On Stage!)

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
stephen-hawking-brain-hack.jpg A group of scientists at Stanford claim they've created a device that will allow a glimpse into the workings of the human brain, and plan to demo the unit (stupidly named the iBrain because smart ≠ creative) on Stephen Hawking during a live presentation. Fingers crossed he doesn't roll off stage into the orchestra pit.
"This is very exciting for us because it allows us to have a window into the brain. We're building technology that will allow humanity to have access to the human brain for the first time... We'd like to find a way to bypass [Stephen's] body, pretty much hack his brain.".
Scientist: *adjusting helmet* Now Stephen, just relax and let your brain wander." Brain Reading Computer: My God, that one lady-doctor has got a MASSIVE pair of Higgs bosons on her. Particle beam, accelerate! Scientist: Mr Hawking! Brain Reading Computer: She's mine! Stand in my way and I'll roll over your f***ing toes, nerd. Thanks to Trav, who doesn't want his brain hacked because that's how the Secret Thief steals secrets.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Van Gogh's Starry Night Recreated In 7,000 Domino Maze

Geekologie - Gadgets, Gizmos, and Awesome
starry-night-dominos.jpg This is a 7,000 domino maze that, when toppled, recreates Van Gogh's iconic 'The Starry Night'. It was set up (and knocked down) by Youtuber Spazzybat Flippycat of domino wall destruction fame. Which, as far as fame goes, is like 4X more famous than I'll ever be. "Dammit GW, that's not even true and you know it." Fine, 8X. "Now that's more like it." :( Hit the jump and secretly laugh at the times he accidentally knocks it over before it's finished.

Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Cue Turns Your Email, Contacts, and Calendars into a Smart Timeline of Your Day [Calendars]

Lifehacker
iOS: Calendars can help you keep track of your day, but they don't always have all the relevant information about a specific event—sometimes that's stored in your email, or on the social network in which the event was created. Cue automatically grabs information from your cloud services and intelligently turns them into a timeline of your day, containing all the information you need about each event. More »


Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

The Google World Wonders Project Shows You the World from Street Level [Video]

Lifehacker
Some of the world's most beautiful and historic places are in some of the most difficult to visit locations. If globetrekking isn't in your budget, take a desktop vacation instead with the Google World Wonders Project and view beautiful places like the Toshodai-ji Temple in Japan, the Royal Botanic Gardens of Kew in the UK, or the old town of Ouro Preto in Brazil. More »


Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Boxopus Downloads Torrents Directly to Dropbox [Webapps]

Lifehacker
Downloading a torrent is typically a two-step process and requires you to first download the file and then open it up in a client. Boxopus is a new webapp that lets you skip the client and download torrent files directly to your Dropbox account. More »


Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog

Ubuntu Builder Lets You Build Your Own Customized Linux Distribution [Customization]

Lifehacker
Ubuntu is still the most popular Linux distribution around, but a lot of people are leaving it for greener, Unity-free pastures. If you like Ubuntu but don't like its interface and default apps, Ubuntu Builder can help you create your own, customized version of Ubuntu that you can install on any machine. More »


Sent with Reeder

Sent from my iPhone

Posted via email from Steve Prud'Homme DIY Blog