lundi 27 avril 2009

Réaction sur le vidéo Homosexualité de l'Abbepages

Celui-là... c'est difficile de le tolérer.
Première réaction sur l'impossibilité objective de faire fructifier le mariage par la vie. Les homosexuels peuvent adopter, peuvent aussi par l'intermédiaire de plusieurs moyens avoir des enfants. Ils peuvent avoir une famille. Les lesbiennes ou conjointe de transsexuels peuvent se faire inséminer...
Il faut faire attention à la réalité suivante : L'identité sexuelle, le rôle sexuel et l'orientation sexuelle. Elles sont rarement contrôlable et dépende d'un paquet de facteur biologique (hormonal, chromosonale) et psychologique.
La complémentarité peut se faire selon les individus et non seulement leurs sexes physique. L'altérité peut se révélé par des traits de caractère. Psychologiquement même si nous portons le sexe d'homme ou de femme, la masculinité et la féminité est relative au développement psychologique de l'individu. Même si les parents de celui-ci font de leur possible pour les élevé de façon traditionnel ils peuvent développer des identités, rôle et orientation sexuel différents de ce qu'on peut traditionnellement imaginer.
Il ne s'agit pas ici de malice mais d'un continuum développemental... il ne faut pas mélanger bien, mal et identité, rôle et orientation sexuel. Il ne s'agit pas ici de choix personnel. Il s'agit ici de définir l'être humain avec une approche systémique.
La folie contre la volonté de Dieu ne tient pas à pratiquer ou pas notre identité, rôle ou orientation sexuelle, mais bien de ne pas l'accepter ou même d'en prêcher la haine. Car n'est-il pas de la volonté de Dieu que nous ayons des développements différents.
En disant que d'être homosexuel n'est pas dans la volonté de Dieu vous même vous dicter ce qu'est sa volonté. Hors, seul Dieu sait ce qu'est sa volonté. Ce n'est pas que le lévitique qui prouve que Dieu n'aime pas les homosexuels.
L'histoire de Sodome, c'est une fable qui nous dit qu'il faut faire attention avec la sexualité. Qu'elle doit être pratiqué avec amour et éthique que ce soit en tant qu'hétérosexuel, homosexuel, bisexuel ou asexuel je crois que cette sexualité peut être pratiqué avec amour et éthique. L'homosexualité n'est pas un péché. Arrêter de prêcher la haine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire